Saint-Jean-Pied-de-Port à la fin de la voie limousine

Publié le par Christian Bélingard

Après le carrefour d'Ostabat, trois voies importantes  menant à Saint-Jacques de Compostelle ( via Turonensis, via Lemovicensis, via Podiensis) ne forment plus qu'un seul et même chemin jusqu'à Puente-la-Reina (Espagne) où la via Tolosana, venant d'Arles, les rejoint. Avant de franchir le col de Roncevaux (ou port d'Ibañeta pour les Espagnols), le passage par Saint-Jean-Pied-de-Port représente pour les pélerins un véritable rituel. La rue de la Citadelle ( construite par Vauban) est de nos jours bordée de gîtes pour les pélerins qui s'y arrêtent avant d'entreprendre la rude ascension vers Roncevaux.

SDC10160                                      sac de pélerin, rue de la Citadelle, Saint-Jean-Pied-de-Port
          

 Saint-Jean-Pied-de-Port fut autrefois la capitale administrative de la Navarre. C'est à la fin du XIIème siècle qu'elle fut dotée de remparts. Les pélerins entraient dans la ville par la porte Saint-Jacques.Le mur de l'église Notre-Dame, en bas de la rue de la Citadelle, ainsi que son clocher faisaient partie de l'enceinte fortifiée de la ville.


SDC10167                                                  l'église Notre-Dame (St-Jean-Pied-de-Port)
                                                

Les pélerins repartaient après avoir franchi la Nive par un pont ancien d'origine romaine. La vallée de Cize, où est située la ville de Saint-Jean-Pied-de-Port était en effet traversée par l'ancienne voie romaine conduisant de Bordeaux à Astorga.


  Ecoutez la chanson composée et interprétée par Anne Sylvestre

Commenter cet article